Rechercher

Les 5 piliers de l'équilibre de vie des coachs

Lorsqu’on est coach, thérapeute ou praticien de bien-être on met sa vie au service de l’équilibre de ses consultants. Mais garder le nôtre est tout aussi important, voire essentiel si l’on veut pouvoir accompagner efficacement les autres sur leur chemin.

Voici donc quelques conseils pour prendre soin de soi, dédiés à ceux qui prennent soin des autres.


L’équilibre que nous allons viser est un équilibre holistique, c’est-à-dire qu’il prend en compte toutes les dimensions de notre vie. Il s’articule autour de 5 axes : l’équilibre physique, émotionnel, mental, spirituel et entrepreneurial.

Rituels energetiques pour les coachs

L'équilibre physique


Le métier de coach holistique est un métier qui demande de focaliser notre mental, notre énergie, nos compétences émotionnelles et notre intuition sur la personne que l'on accompagne. Cela nous demande beaucoup de réflexion et de concentration. Lors des séances il y a un échange d’énergie : le coach insuffle de l’énergie à ses clients, mais il capte également l’énergie (positive et négative) des personnes en face de lui. Être un professionnel de l’accompagnement nécessite d’être dans un bon état énergétique au quotidien. Cet état énergétique ce manifeste à travers notre corps physique qui demande à être entretenu pour être le plus équilibré possible.

Pour cela il faut lui donner tous les moyens de se recharger en énergie et d’être en forme pour soi et pour assurer en séance. L’équilibre physique et énergétique passe par :

  • Une alimentation équilibrée, variée et complète : des légumes et des fruits frais pour l’apport de vitamines, une eau de qualité pour les meilleurs minéraux et oligo-éléments , des sucres lents et rapides pour l’énergie et des protéines pour nos muscles.

  • Un sommeil suffisant et de qualité. Le temps de sommeil nécessaire à notre récupération est propre à chaque individu. Certains seront en pleine forme avec 6h quand pour d’autres 10h suffiront à peine. Nous devons écouter nos propres besoins et notre chronotype, c'est à dire notre propre rythme biologique. Cela passe par aller se coucher plus tôt, par exemple. Cela peut aussi être la mise en place d’une sieste (20 minutes sont suffisantes) si votre emploi du temps le permet. Enfin, aménagez votre activité en fonction de vos

  • Du sport, ou du moins une activité physique régulière. Votre corps à besoin de bouger ! Nous passons souvent trop de temps assis et négligeons l’importance pour notre santé physique (et mentale) de la pratique d’exercices. Muscles sollicités, tensions évacuées, nombreuses douleurs disparues (mal de dos, jambes lourdes notamment) … les bienfaits ne s’arrêtent pas là, car l’activité physique offre un défoulement suivi d’une détente et d’une saine fatigue, permettant de trouver plus facilement le repos. Course à pied, zumba, marche nordique, cardio-fitness, en club ou seul…vous trouverez sûrement votre dada dans les nombreuses possibilités s’offrant à vous : l’essentiel est de trouver une activité que vous avez plaisir à faire.

  • L’exposition au soleil, pourvoyeur de vitamine D, indispensable à notre bonne santé. Il convient, en effet, de sortir profiter, ne serait que quelques instants, de la douce chaleur offerte gratuitement par la nature. On se met dans un rayon de soleil, on ferme les yeux, on inspire profondément et on reçoit toute l’énergie de ce bel astre. Effet détente assuré ! Et pourquoi ne pas cumuler les plaisirs, en pratiquant un sport en extérieur !


L'équilibre émotionnel


Les frustrations de la vie et le flux d’infos anxiogènes sont difficiles à vivre pour tous. Lorsqu’on est coach, on a choisi cette voie par et grâce à notre empathie. On est donc sensibles à notre environnement et il peut arriver qu’inconsciemment on absorbe parfois aussi les émotions des personnes que l’on suit.

Il faut donc apprendre à gérer et évacuer les émotions désagréables au fur et à mesure. Sinon, telle une cocotte-minute, notre pression interne va augmenter ! Gare s’il n’y a pas de soupape de sécurité !

Comment faire alors ? Et bien, en s’auto-coachant, en s’appliquant à soi-même les bonne pratiques de gestion émotionnelle en accueillant et écoutant ses propres émotions. On y a droit nous aussi, oui oui 😊.


Prendre du recul n’est cependant pas toujours évident à faire seul, même pour un coach ou un accompagnant. La solution est dans ce cas, de se faire coacher ou superviser par un coach-superviseur ! Il connaît parfaitement le sujet et nous comprendra et nous guidera mieux que quiconque. La supervision consiste à faire un point régulier avec un superviseur pour partager ses difficultés, ses interrogations, ses besoins. Le superviseur est un soutien professionnel et une présence bienveillante qui permet à chaque coach de déposer ses états émotionnels générés par les séances. Toujours dans le non-jugement, le superviseur permet au coach de prendre du recul, d’envisager les situations sous un nouvel angle et de mobiliser de nouvelles solutions pour gérer une relation de coaching. Les supervisions sont essentielles pour l’équilibre de vie du coach professionnel.


L’équilibre mental


Lorsque l’on est à son compte, on porte sa casquette de coach, mais également la casquette de communiquant, de comptable, de gestionnaire, de commercial… Les responsabilités de notre vie personnelle et professionnelle, les nombreuses choses à penser, tout cela additionné constitue une charge mentale, quelques fois très lourde.


Pour y faire face et ne pas s’épuiser, quelques clés d’organisation sont nécessaires :

  • Organisez-vous en planifiant vos tâches. Établissez des « To-Do-List » en veillant à ne pas trop les charger, et à les étaler, en tenant compte de leur deadline et du temps qu’elles vous prendront. Simplifiez-vous la vie : il ne faut pas hésiter à vous servir des outils à votre disposition. Bloc-notes, cahier et scrapbooks pour les plus créatifs. Ou bien applications mobiles si vous êtes adepte du digital, et si vous ressentez le besoin d’avoir des notifications de rappel.

  • Déléguez ! Tant dans votre sphère familiale que dans votre vie professionnelle. Entourez-vous de partenaires à qui vous confierez une partie de vos tâches (secrétariat, gestion de rdv, comptabilité, communication…), pour vous concentrer sur celles essentielles qui sont le cœur de votre métier et qui vous font vibrer.

  • Enfin, accordez-vous un droit à la déconnexion. Mettez votre téléphone en sourdine au minimum le temps de votre pause déjeuner. En milieu de matinée et/ou d’après-midi, offrez-vous quelques minutes de méditation, de lecture ou d’écoute musicale. Et lorsque votre semaine est finie, prenez des bains de nature, en vous promenant en forêt ou en bord de rivière, afin de profiter des belles énergies dégagées.


L’équilibre spirituel


Pour le trouver, il faut rechercher l’alignement, faire ce qui nous fait sentir dans notre zone de brillance, c’est-à-dire là où nos talents s’expriment et où l’on déploie tout notre potentiel.


La première étape est de se connecter à notre intuition et notre vibration intérieure, qui nous guideront dans nos contacts professionnels, dans le choix de nos clients, et dans la répartition de nos activités.


Avec qui avez-vous envie de travailler ? Qu’est ce qui vous fait vous sentir bien, à votre place et alignée avec vos valeurs ?


Toute action qui irait à l’encontre de cela, vous désaxera de cet alignement recherché. Au contraire, tout ce qui est fait en ce sens, vous fera grandir, évoluer et atteindre un profond sentiment de réalisation. C'est pourquoi en tant que coach holistique nous nous posons régulièrement de sentir si nous sommes dans notre zone de brillance, si notre activité nous fait vibrer et reste alignée avec nos valeurs.


Entourez-vous de personnes dont les ondes sont positives et évitez les personnes négatives, les faux-amis, et tous ceux qui vous tirent vers le bas.


N’hésitez pas à lire des livres inspirants et à vous ouvrir à la spiritualité de façon plus vaste en fonction de vos goûts et sensibilités. Méditer, faire du yoga, et même simplement rester seul et apprendre à mieux se connaître, plusieurs pistes vous mèneront sur ce chemin.


L’équilibre entrepreneurial


Pour ne pas de sentir submergée ou perdue, là encore l’organisation est le maître mot.


Tout d’abord, il faut savoir où l’on souhaite aller et donc se fixer des objectifs clairs et atteignables.


Ces objectifs doivent faire en amont l’objet d’une analyse, pour décortiquer ce que l’on doit mettre en œuvre pour les atteindre. Vous aurez là de quoi établir votre propre feuille de route, avec étape par étape, tous les sous-objectifs vous menant au but final.

Chaque cap franchi sera une victoire réelle à célébrer et un pas de plus vers le but que vous vous serez fixé. Soyez fière de vous et ne minimisez pas vos actions (attention au syndrome de l’imposteur).


Mais l’on ne réussit pas toujours du 1er coup, et il convient de ne pas baisser les bras, mais au contraire de saisir l‘opportunité d’apprendre, offerte pas les difficultés rencontrées. Elles ne doivent pas être perçues comme des échecs mais comme des enseignements permettant de rebondir, plus haut encore !


Une fois nos objectifs atteints, il ne s’agit pas de s’endormir sur des lauriers. On pourra faire un point, un bilan de nos actions passées. Ce qui a fonctionné ou non, ce qui nous a apporté de l’épanouissement et qu’on veut réitérer, ce qui nous a en revanche pris trop d’énergie et que nous éviterons. Il sera alors temps de se fixer de nouveaux challenges pour continuer à avancer et à évoluer.

En innovant et en grandissant, forts de nos échecs surmontés et de nos nombreuses conquêtes.


Vous pouvez également faire appel à un Mentor qui, en vous partageant son expérience et ses connaissances, pourra vous faire gagner un temps précieux et vous permettre de mettre en place une activité pérenne et épanouissante rapidement. Le Mentor apporte un soutien et une expertise, vous permettant ainsi de construire une vision claire de votre activité. Vous pourrez ainsi piloter votre entreprise et de faire les bons choix en toute sérénité.


Comme vous avez pu le constater, l’équilibre de vie d’un coach ou d’un accompagnant est totalement holistique. On peut concevoir les différents équilibres cités ci-dessus comme autant de jauges d’énergie. Veuillez à les conserver au vert et n’en laisser aucune passer dans le rouge !


En tant que coach nous avons toutes les raisons de faire en sorte de trouver notre bien être holistique, notre alignement et notre rayonnement. Car en prenant soin de nous et de notre équilibre, nous pouvons ainsi mieux accompagner les autres.

57 vues0 commentaire