Rechercher
  • Emilie

Guide de coaching holistique pour vivre sereinement le confinement

Pour beaucoup d’entre nous la situation actuelle et le confinement engendré peuvent être source de stress et de peur. Cela représente un veritable défi, une sortie importante de notre zone de confort, mais chaque bouleversement porte en lui l’opportunité de trouver une nouvelle place : sa propre place.


A l’instar des surfeurs, il ne s’agit pas de lutter contre le mouvement, ni de le fuir, mais au contraire de l’épouser. Nous allons voir ensemble, comment traverser ce moment sereinement et de façon équilibrée autant que possible.

Pour cela, nous allons appliquer les principes du coaching holistique et voir comment agir sur les 4 dimensions de l’être, afin d’augmenter notre bien-être global et nous remettre au centre de notre propre vie en harmonie.

1. Dimension Physique : prenez soin de votre corps


Tout part de là ! L’équilibre de votre corps est essentiel pour gérer de façon sereine une situation de crise.


En plus d’être une base importante de la bonne santé, votre bien-être physique influence directement vos dimensions émotionnelle, mentale et spirituelle. Notre ventre est notre deuxième cerveau, et le microbiote qui l’habite joue un rôle majeur sur nos systèmes psychique, émotionnel et immunitaire.


Il existe un lien étroit entre notre corps et nos émotions. D'une part nos émotions se manifestent directement à travers notre corps : qui n’a jamais eu une migraine à cause d’une prise de tête ? Qui n’a jamais eu mal au ventre, suite à une nouvelle qu’il avait du mal à digérer ?

Dans le sens inverse, notre corps peut être utilisé comme support pour booster notre bien-être psychique et notre moral.



Tout d’abord votre santé commence dans l’assiette ! Pour être bien dans notre corps, et donc dans notre tête, il est important de chouchouter notre flore intestinale et d’adopter une alimentation équilibrée. Prenez le temps de cuisiner chaque jour, et pensez à inclure dans vos repas en priorité des fruits et des légumes, mais également des protéines et des glucides. Ne faites l’impasse sur aucun de ces apports, votre organisme en a besoin, car les carences l’affaiblissent !


Les nutriments à privilégier, pour renforcer votre immunité et soutenir votre équilibre nerveux sont :

  • La Vitamine C : pour avoir du peps et ainsi mieux se défendre. Si on pense tous à l’orange et au pamplemousse, vous la trouverez aussi en quantité dans la plupart des fruits et légumes colorés. Poivrons rouges, tomates, potirons mais aussi les brocolis et choux de Bruxelles.

  • Le magnésium : ami de votre zénitude, vous le trouverez dans les amandes, les bananes, céréales complètes ou encore dans certaines eaux minérales.

  • Les omégas 3 : acides gras essentiels au bon fonctionnement de l’organisme, mais aussi du cerveau, vous les trouvez dans les poissons gras, l’huile de lin, celle de colza ou encore dans le soja !

  • La spiruline : c’est ce qu’on appelle un alicament, cette algue réunit énormément de nutriments et tout autant de propriétés pour une bonne santé. Véritable concentré de vitamines, d’antioxydants, d’oligoéléments et de sels minéraux, avec elle on est sûre de ne manquer de rien ! On la trouve en paillettes, en poudre ou encore en gélules !

  • Les aliments lacto-fermentés : yaourts, fromages, pains au levain, légumes fermentés, ils sont riches de milliards de bactéries vivantes qui apportent tous leurs bienfaits immunitaires et digestifs.

N’oubliez pas de vous faire plaisir en mangeant des aliments qui vous régalent les yeux et les papilles. Et surtout mastiquez ! Dans notre mode de vie effréné où on mange à toute vitesse, on oublie que la mastication est une étape préalable essentielle à la digestion. Mâcher au minimum 10 fois une bouchée avant de l’avaler va avoir un impact considérable sur de nombreux facteurs de bien-être (poids, digestion, satiété…). Manger en conscience dans le calme vous permettra de savourer autrement les aliments et d’en tirer tous leurs bienfaits.


Pensez aussi à adopter une activité physique régulière, cela vous permettra de diminuer les risques liés à la sédentarité et d'augmenter la production par votre corps d’hormones de la bonne humeur ! Votre cerveau a besoin que vous bougiez votre corps. Vous pouvez à ce titre faire du sport chez vous. De nombreux programmes sont disponibles sur internet pour trouver le sport qui vous convient : Zumba, Tai-Chi, Gym Tonic, Abdo-fessiers, et tant d’autres, ne nécessitent pas d’avoir un grand espace disponible, et peuvent être pratiqués seule ou en comité restreint (couple, famille).


Enfin, si vous avez la possibilité sortez sur votre terrasse ou votre balcon une quinzaine de minutes au soleil, dès qu’il pointe le bout de son nez. Cela vous permettra de faire le plein de vitamine D. De quoi garder le moral, et protéger au passage vos os. Dans tous les cas, ouvrez au moins vos fenêtres, quand le soleil est au zénith. Ondes positives garanties !


Pour résumer, on mange bien, on savoure ses aliments en les mastiquant, on se dépense, et on prend le soleil. C’est LA BASE .


2. Dimension Emotionnelle : accueillez les émotions avec votre cœur


Ah les émotions ! Elles sont au rdv de tous les changements importants. Elles font de nous l’être humain que nous sommes, mais dans nos sociétés modernes, on les met de côté, on les étouffe.


Il est normal de ressentir des émotions de prime abord « négatives », et il ne faut pas chercher à lutter contre elles, mais au contraire apprenez à les écouter. Faites preuve d’empathie et de bienveillance envers vous-même.


Si vous ressentez la peur, soyez consciente que cette émotion est là pour vous protéger. La peur incite à la prudence et vous évite de vous mettre en danger. Accueillez ce sentiment sans en avoir honte, et acceptez l’idée que ce soit parfaitement normal. Ensuite, si vous le pouvez, parlez-en. A votre conjoint ou appelez votre meilleure amie, votre sœur, votre mère… Vous ne pouvez pas en parler ? Dans ce cas, prenez un carnet dans lequel vous pourrez écrire tous les jours votre émotion du moment. En exprimant votre ressenti, vous allez vous défaire de sa charge, et vous pourrez prendre du recul sur celui-ci.


Peut-être êtes-vous triste, pour les personnes qui luttent contre la maladie, pour ceux qui perdent un proche dans ce combat. Encore une fois, accueillez cette émotion, elle est tout à fait humaine, et démontre chez vous une immense qualité : l’empathie.


Peut-être êtes-vous stressée ? Le stress n’est pas vain, il vous permet de réfléchir à des solutions, à des stratégies à mettre en place pour sécuriser votre situation.


Si vous vous sentez submergée : arrêtez-vous un instant, respirez profondément et visualisez mentalement une image qui vous calme, de préférence un environnement naturel. En un court instant, vous vous sentirez mieux. Vous pouvez également faire 3 fois par jour un exercice de cohérence cardiaque : cela consiste à contrôler sa respiration pour diminuer son stress et son anxiété. Cela dure 5 minutes et a un effet immédiat sur votre taux de cortisol, l’hormone du stress. A pratiquer sans modération, vous trouverez sur Youtube de nombreuses vidéos pour vous aider.


Celine Maillot, sophrologue, professeur de yoga et formatrice de l’Ecole de Coaching Holistique, vous a concocté une séance de méditation/sophrologie pour gérer sereinement les situations de stress que nous traversons. Vous pouvez l’écouter en cliquant ici .


3. Dimension mentale : apaisez votre cerveau


Difficile de garder son calme devant le flot continu d’infos anxiogènes. A cette période, plus que jamais, toutes les chaines de télévisions n’ont qu’un seul sujet à l’antenne. Tout au long de la journée, on nous assomme de chiffres accablants, nombre de malades, d’hospitalisations, de décès. On dénonce à tour de bras des dysfonctionnements et les prises de paroles contradictoires se succèdent. Tout cela fait mal au moral. Pire : après la crise sanitaire, on nous prédit la crise économique ! Le mental mouline à plein régime dans ce contexte, tel un hamster dans sa roue, il ne peut s’arrêter de gamberger.


Un conseil : commencez par limiter l’afflux d’informations anxiogènes. Faites une pause d’écrans de TV, délaissez les réseaux sociaux remplis d’infos vraies et fausses. Limitez-vous à une durée quotidienne bien définie. Par exemple, prenez des infos deux fois par jour, pendant une heure maximum. En évitant, le matin au réveil et le soir au coucher.


Et remplacez ces contenus stressants par du divertissement. Evadez-vous en nourrissant votre mental avec du beau et du positif :

  • Lisez des livres de développement personnel, d’auteurs inspirants, de philosophie.

  • Faîtes jeux qui vous amusent et vous vident l’esprit.

  • Ecoutez des romans audio, des chansons qui vous plaisent, qui vous motivent.

  • Regardez des films passionnants, ou tout simplement divertissants.

  • Amateurs de culture, bonne nouvelle, certains musées et opéras permettent des visites virtuelles de leurs œuvres d’art !



Et lorsque votre mental repartira en mode hamster survitaminé : éduquez-le !

Le mental est un pro pour ruminer le passé ou paniquer devant un futur incertain. Apprenez donc à le « repérer pour le pauser » en revenant à « ici et maintenant ».


Lorsqu’il se met à tourner en boucle, répétez-vous « le passé n’existe plus, le futur n’existe pas encore. Une seule chose existe : l'instant présent où je suis ici et maintenant ». Vous pouvez lire « Le pouvoir du moment présent » d’Eckhart Tolle, un véritable guide de développement personnel pour revenir à soi et éduquer sa conscience.


C’est également le moment de focaliser le mental en l’orientant vers un point sur soi. Êtes-vous heureuse ? Est-ce que vous vous sentez à votre place ? Est-ce que vous apportez au monde le meilleur de vous ?


Prenez le temps de vous poser des questions sur vos besoins, sur votre vie actuelle. De quoi avez-vous besoin pour vivre un quotidien épanouissant ? Votre métier vous satisfait-il ? Que pourriez-vous changer pour être au plus près de vos aspirations profondes ? Quels sont vos rêves et quelles actions pourriez-vous mettre en place pour commencer à les réaliser ? Qu’est-ce qui vous anime vraiment ? Comment pouvez-vous tirer du positif de la situation ?


Et posez tout de suite des actions concrètes ! S’il est occupé, concentré sur la réalisation de tâches, votre mental vous laissera tranquille. Profitez-en pour vous former sur de nouveaux sujets qui vous passionnent. Posez-vous de nouveaux challenges et définissez un ou plusieurs objectifs à atteindre à courte, moyenne et longue échéances.



4. Dimension spirituelle : se reconnecter à son âme


N’oublions pas que nous sommes des êtres en quête de sens et d’épanouissement.