Rechercher
  • Emilie

Comment vivre un quotidien plus serein avec les accords toltèques

Vous qui vous intéressez au développement personnel, sans doute avez-vous déjà entendu parler des accords toltèques. Ils connaissent en effet un large succès à travers le monde, depuis de nombreuses années. Dans la période que nous traversons, ils se révèlent de précieux alliés pour vivre sereinement et en harmonie avec soi-même et les autres.


Nous vous emmenons donc à la découverte des 5 accords toltèques et vous donnons les méthodes pour appliquer ces règles de vie au quotidien, tant sur le plan personnel que professionnel. Nous vous expliquerons également comment ces préceptes nous servent dans le métier de coach.

Rituels energetiques pour les coachs

Les origines des accords toltèques


Suivez-nous pour un petit voyage en Amérique latine afin de découvrir les préceptes édictés par Don Miguel Ruiz.


Né en 1952 au Mexique, Miguel Ruiz se rêve chirurgien et entame des études de médecine. Mais un évènement inattendu va changer le cours de sa vie. Il va vivre une E.M.I , Expérience de Mort Imminente, autrement connue sous son nom anglais : N.D.E, Near Death Experience.


En d’autres termes, il va frôler la mort et à cette occasion vivre une expérience spirituelle intense, qui va le pousser à chercher à répondre aux questions existentielles de ses semblables.


Ces réponses, il va les trouver dans la tradition toltèque et il va désormais consacrer sa vie à être Chaman (Nagual en toltèque). Il faut dire qu’il a de qui tenir, car sa mère est guérisseuse et son père est un Nagual, lui aussi.


Pour situer un peu la civilisation toltèque, il faut savoir que c’est un peuple très ancien et pourtant déjà très évolué, sur le plan culturel, scientifique et artistique.

Ce peuple a vécu entre les années 900 et 1200 , et précédé les Aztèques.

Ils seraient même selon certaines théories, à l’origine de toute civilisation. Et c’est de leur sagesse que s’est inspiré Don Miguel Ruiz pour nous transmettre cette philosophie de vie qui repose sur 4 piliers de base + un 5ème ajouté plus récemment.


Les Accords toltèques


De quoi s’agit-il au juste ? Ce sont des accords que l’on passe avec soi-même. Ils sont indispensables pour vivre sereinement et pour trouver le bonheur et la liberté.


Dans nos sociétés, pleines de conventions, nous concédons beaucoup aux autres, à notre hiérarchie professionnelle, nos professeurs, notre famille, et nos relations en général. Finalement, nous ne nous offrons que peu de vraie liberté personnelle. C’est ce qui est visé par ces accords. Pas une liberté égoïste et superficielle, mais un besoin essentiel pour vivre en harmonie avec soi et les autres.

Ces accords sont le 1er pas vers la vraie vie, vers l’authenticité, et vous verrez qu’après en avoir pris connaissance vous penserez sûrement qu’il serait sage que le monde entier les applique.


1er accord : « QUE TA PAROLE SOIT IMPECCABLE »


La parole a une puissance. Utilisée à mauvais escient, elle est destructrice. Il faut être attentif à ce que l’on dit aux autres, et prendre soin de parler en « conscience ».

Evitez de médire et rappelez-vous que les mots ont une puissance créatrice, ne les dirigez pas contre vous non plus. Ne dites pas des paroles blessantes à vos proches, pesez vos mots. Qui n’a pas, dans un accès de colère, dit des paroles qu’il ne pensait pas et heurté une personne qu’il aimait ?


C’est encore plus important lorsqu'il s’agit d’enfants. Avoir des paroles dévalorisantes à leur égard peut avoir des conséquences à long terme, car ce sont des êtres en pleine construction.


En leur reprochant leurs petits travers ou leurs défauts de façon frontale, avec des phrases du type :

- Tu es pénible

- Tu écris mal

- Tu es un trouillard

- Tu es une pleurnicheuse


Cela ne leur permet pas d’avoir une image positive d’eux même, et souvent les enferme dans leur défaut (je SUIS comme ça, il n’y a pas d’échappatoire). Parfois ils vont d’ailleurs se construire en restant figé dans une image à laquelle ils pensent correspondre, sans être capable de percer cette coquille.

Il vaut mieux avant de formuler sa phrase, se poser certaines questions : suis-je obligé de lui faire une remarque ? Si oui, ne puis-je pas plutôt lui montrer comment s’améliorer ? Puis-je valoriser les efforts qu’il fait pour progresser ?


Cette bienveillance de la parole est à appliquer aussi dans le métier de coach. En effet, tout ce qu'un coach dit a un impact sur son client.


Dans le coaching, on est attentif à avoir un impact positif. Notre rôle est justement de soutenir et d’accompagner l’autre vers la réussite et l’épanouissement. Plus que tout autre professionnel, notre parole se doit d’être impeccable.

Dans votre quotidien, trouvez l'équilibre entre dire la vérité et mesurer la portée de vos paroles.


Exercice pratique : Lorsque vous souhaitez communiquer à l’autre quelque chose qui pourrait le blesser, essayez de remplacer le « TU » par le « JE ». Ainsi la personne ne se sentira pas attaquée par vos paroles mais sera à l’écoute de votre ressenti. Exemple : « TU cries tout le temps c’est insupportable » ---> « Peux-tu parler moins fort stp, JE ressens un besoin de calme en ce moment ».


2ème accord « N’EN FAIS JAMAIS UNE AFFAIRE PERSONNELLE »


Cet accord nous invite à ne pas prendre pour argent comptant ce qui relève de la pensée d’un autre.

En effet, le jugement que les autres portent sur vous , qu’il soit bon ou mauvais, n’a pas de réelle valeur, car il n’est que le reflet de leur propre projection.

Au travers de leurs filtres culturels , sociétaux et personnels, ils projetteront sur vous, leurs propres idées. Leurs propres peurs et frustrations. Ou leurs fantasmes et leurs rêves. Cela ne vous intéresse pas, cela n’est pas la réalité. C’est juste l’image qu’ils se font de vous.

Ce qui est « normal » dans un coin du globe ne l’est pas dans l’autre. Ce qui est beau pour vous peut être laid pour un autre.


Avec cet accord, offrez-vous un bouclier contre les regards et les jugements. Si on ne vous aime pas, cela n’est pas votre problème, c’est celui de la personne à qui appartient ce sentiment négatif. Vous ne pouvez pas la faire changer d’avis et vous ne devez même pas songer à le faire. Poursuivez simplement votre route. Prendre conscience de cela vous aidera à maintenir l’accord précédent, à ne pas porter de jugement.


Dans votre métier, vous pourriez être confronté.e à une personne qui vous fait des reproches ou vous accuse injustement de ne pas avoir réussi à accomplir votre tâche. En réalité, cette personne vous fera porter le poids de ses propres échecs, car cela est tellement plus facile de remettre l’autre en cause que soi-même. Si vous le prenez pour vous, vous allez souffrir de cette injustice. Peut-être même perdre du temps et de l’énergie à essayer de résoudre un problème qui n’est pas le vôtre.


Alors si dans votre métier ou dans votre vie personnelle, une personne, dont la parole n’est pas impeccable, vous dévalorise, rappelez-vous bien que vous n’êtes pas concernée par cette idée qu’il se fait de vous, et refusez d’y donner de l’importance.


Exercice pratique : Prenez du recul lorsqu’une critique négative vous atteint. Demandez-vous à quelle blessure elle fait écho en vous, c’est certainement une piste à explorer pour vous libérer d’un vieux démon. Et lorsqu'une personne formule une critique, répétez-vous ce mantra "L'AVIS des autres, c'est LA VIE des autres"


3ème accord « NE FAIS AUCUNE SUPPOSITION »


Combien de fois, nous souffrons d'avoir supposé quelque chose ? Nous essayons de deviner les pensées des autres et souvent de la manière la plus dramatique. Nous avons tous ce petit côté paranoïaque.


Petit exemple : Vous envoyez une invitation par message à une amie. Elle a d'habitude toujours son téléphone sur elle, vous le savez. Mais, elle ne vous a pas répondu de la journée. Ça y est : vous vous imaginez donc elle n'a pas envie de venir. Vous commencez même à vous imaginer tout un tas de méchancetés qu'elle pourrait penser de vous. « Elle me trouve trop ennuyante » « Elle n'aime pas les repas que je prépare » « Elle ne sait pas comment dire non, alors elle met du temps à me répondre. »


En fait vous vous êtes inquiétée pour rien, ce jour-là votre amie, en retard pour son travail, a oublié son téléphone à la maison dans la précipitation. Elle vous répond dès qu’elle en prend connaissance, et bien sûr, accepte avec plaisir !


Dans la vie pro, comme dans la vie perso : on n’anticipe pas et on n’interprète pas !

Vous vous épargnerez des angoisses inutiles et des remises en question épuisantes.


Dans le métier de coach, ce précepte est également important car on ne peut se permettre de faire des suppositions. Ce qui est essentiel c'est d'éclaircir la parole de notre coaché.e, de la comprendre, d'éviter les projections et les suppositions qui viendraient biaiser notre compréhension de sa problématique. C'est pourquoi en tant que coach, nous mettons toujours de côté notre "vision du monde", ce cadre de référence personnel, pour épouser celui de notre coaché.e et ainsi l'accompagner au mieux.


Exercice pratique : Ne supposez pas, osez demander ! Si vous avez des doutes sur les pensées de quelqu’un, posez lui des questions et arrêtez de vous torturer l’esprit inutilement. Cessez les suppositions, les projections, vous verrez que vous gagnerez en apaisement. Dès que votre mental commence des phrases du style "si ça se trouve il/elle...", stoppez-le immédiatement et rassurez-le en vous disant "je vais lui poser la question pour en avoir le coeur net".


4ème accord « FAIS TOUJOURS DE TON MIEUX »


Celui-ci est on ne peut plus clair ! Mais ne faites pas de votre mieux pour les autres, faites en sorte de ne pas avoir de reproche à vous faire à vous-même.

La société moderne nous pousse à faire toujours plus et toujours plus vite. Mais nous restons avant tout des êtres humaine, avec nos hauts et nos bas, nos forces et nos fragilités.

La vie est cyclique, certains jours vous pourrez abattre des montagnes et d'autres jours vous ne pourrez faire que le strict minimum, voire même rien du tout. Et c'est OK ! Soyez quotidiennement fier de vous car vous réalisez le mieux que vous puissiez faire aujourd'hui. Ne cédez pas aux normes imposées et suivez vos propres besoins.

Dans le métier de coach aussi, on rassure notre coaché dès le départ en lui expliquant que le coaching s'adapte à son rythme et que le coach n'est pas là pour lui mettre la pression ou le pousser au delà de ses limites. Nous aidons nos coaché.e.s à prendre conscience de leur niveau d'exigence souvent écrasant et les invitons à cultiver la bienveillance envers eux-même. Et dans notre quotidien de coach, il faut parfois savoir prendre la décision de se reposer, d'espacer des séances. Cela n'a rien d'anormal, au contraire, à tête reposée on est beaucoup plus efficace. Lorsque l'on travaille dans l'accompagnement, est essentiel d'être à l'écoute de ses propres besoins et des besoins de ses clients pour que chacun soit justement en capacité de faire de son mieux.


Exercice pratique : pendant une semaine notez tout ce que vous accomplissez durant vos journées. Tout, pas seulement les tâches professionnelles mais celles aussi de la vie quotidienne. A la fin de la semaine, regardez tout ce que vous avez réussi à faire ! Soyez fière de vous ! Cela vous boostera pour les semaines à suivre et vous pourrez réaliser à quel point vous accorder aussi des temps pour votre bien-être et votre repos.


5ème accord « SOIS SEPTIQUE MAIS APPRENDS A ECOUTER »


Cet accord est le plus récent. Il a été édicté en 2010, par Miguel Ruiz et son fils, dans un livre écrit en commun pour développer ce nouveau point. Il invite à utiliser nos doutes pour remettre en question ce que l'on entend. Sans se fermer aux autres au contraire, juste écouter plus attentivement.

Écoutez et réfléchissez à ce que vous entendez. Demandez-vous quelle est l'intention derrière la parole. Cela ne veut pas dire non plus ne plus croire en rien ! Mais il faut se questionner sur les messages et leurs sources.


Dans la période que nous traversons, où l'on entend tout et son contraire, il convient plus que jamais d'analyser scrupuleusement ce qui est dit avant de le répéter. Qui s'exprime? Quelle est l'intention cachée derrière le message ?

Les communicants vont utiliser nos émotions volontairement, et en particulier la peur car elle est l'émotion qui rend le plus manipulable.

Par exemple, un vendeur de système de sécurité vous parle de cambriolages répétés dans votre voisinage, il ne ment pas forcément... mais le poids et la valeur de son récit ne seront pas les mêmes qu’un chiffre qui vous sera donné par la gendarmerie.

Dans le métier de coach l'écoute est très importante. Nous devons souvent décrypter derrière les mots, les besoins de nos clients. Le meilleur moyen s'appelle l'écoute active : cela consiste à poser des questions, creuser et faire réfléchir notre coaché. Les échanges s'en trouvent plus riches mais surtout plus concrets et aident le coaché à avancer vers son objectif.


Exercice pratique : regardez des reportages sur des personnes sur qui vous avez certains préjugés. Apprenez à les écouter, à vous imprégner de ce qui fait leur monde, leurs croyances, sans jugement. Essayez d’imaginer comment vous penseriez si vous étiez à leur place. Laissez l’empathie briser vos croyances et ouvrir votre esprit.


Nous avons fait le tour ensemble de ces 5 accords toltèques. Cette sagesse nous permet de nous débarrasser de croyances limitantes, d'angoisses inutiles et de mieux communiquer avec nos semblables. Tout cela dans la bienveillance et le respect, envers soi-même et envers les autres.


Gandhi disait : « commence par changer en toi ce que tu veux changer autour de toi ». D'où qu'elles viennent les philosophies spirituelles se rejoignent toutes sur ce point.


Il n'est jamais trop tôt pour commencer. Sachez qu'il existe un jeu de cartes pour les enfants « La petite boîte des enfants pour découvrir les accords toltèques » de Florence Millot : cela permet d'une façon ludique d'avoir tous les jours un message ou un conseil pour les appliquer à l'école ou en famille.

Et si vous avez gardé votre âme d'enfant, ce coffret existe aussi pour les adultes « Vivre les accords toltèques au quotidien » de Florence Millot également. N'hésitez pas à vous procurer également les livres « Les quatre accords toltèques » et « le 5e accord toltèques » de Don Miguel Ruiz.

Ces 5 accords sont le socle de nos règles de "vivre ensemble" à l'ECH. Chacun de nos stagiaires s'engage à les respecter pendant la formation et après la certification. Nous les avons totalement intégrés à notre déontologie professionnelle.


En appliquant ces accords, vous verrez votre qualité de vie personnelle et professionnelle s'améliorer au quotidien, vos relations aux autres se simplifier et vous gagnerez en sérénité. Alors êtes-vous prêt.e à les intégrer à votre vie ?

127 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout